Lundi 9h02. Vous regardez avec insistance votre agenda pour la 22ème fois. On ne sait jamais… quelqu’un aurait pu annuler au dernier moment cette réunion qui vous fait tant transpirer.

Une présentation que vous allez devoir faire devant tout le service.

Parler en public, ce n’est pas votre truc. Même si vous connaissez la plupart des collèges.

Que vont-ils penser de vous ? De votre travail ? De la façon dont vous parlez ?

Et si par malheur vous n’arrivez pas à contenir votre stress ?? Et que vous vous mettiez à devenir tout rouge, à bégayer et à ne plus trouver vos mots ??

Quelle angoisse… Cela fait déjà quelques nuits que vous n’en dormez pas.

Vous vous reconnaissez dans cette histoire ? C’est pour vous que j’ai écrit cet article.

Je connais bien ces situations et elles peuvent être très handicapantes.

Pour que tout cela ne soit qu’un lointain souvenir pour vous, je vais vous donner 10 conseils. Ce sont 10 techniques efficaces que j’ai pratiquées personnellement en tant que cadre manager dans un grand groupe du CAC40.

Et pourtant, je partais de loin, car j’étais comme vous à la base.

Mais trêve de bla-bla, voici mes astuces personnelles pour que vous ne soyez plus jamais effrayé.e par ce type de situation 🙂 et que tout se déroule avec fluidité et confiance en vous : en mode zen et fort :-).

La veille au soir : vivez la présentation de vos rêves

Et si au lieu de vous focaliser sur ce qui pourrait vous arriver de pire, vous vous demandiez ce qui peut vous arriver de mieux ?

C’est incroyable, mais rien que le fait d’avoir lu cela, votre cerveau va inconsciemment aller chercher les différentes pièces pour les assembler de sorte à répondre à la question. Et du coup, vous allez commencer à visualiser petit à petit tout ce qui pourrait vous arriver de mieux pendant cette réunion.

Vous pouvez, plusieurs jours avant l’évènement fatidique, vous poser régulièrement cette question : qu’est-ce qui pourrait m’arriver de mieux pendant cette présentation ?

Votre cerveau travaillera pour vous. Il s’assurera d’aller chercher les éléments nécessaires pour vous faire imaginer comment cela pourrait se passer de façon parfaite.

Et plus vous vous posez la question, et plus il y répond, et plus il visualise cette scène géniale où vous avez confiance, et vous cartonnez tout !

Et plus votre cerveau y croit, car il fait peu de différence entre la réalité et ce qui est imaginé. (Rappelez-vous ces rêves qui continuent quand vous vous réveillez, à demi-éveillé.e… et vous ne savez pas si c’est le rêve ou la réalité).

La visualisation de la situation idéale vous donnera plus de confiance en vous et plus de sérénité. Cela paraît presque magique, mais c’est la puissance du cerveau et des neurosciences.

Personnellement, pour accentuer encore plus l’effet, la veille, je pratique une séance de visualisation.

Voici comment je fais :

  1. Je commence comme pour une méditation
  2. Je fais un rapide scan corporel de mes sensations et de mes émotions
  3. Puis, les yeux fermés, je commence à m’imaginer la scène parfaite que je souhaiterais vivre
  4. Et j’essaie d’aller le plus possible dans les détails
  5. Je fais jouer tous mes sens : qu’est-ce que je vois ? Qu’est-ce que j’entends ? Quel goût j’ai dans ma bouche ? Qu’est-ce que je sens comme odeurs ? Qu’est-ce que je sens dans mon corps comme sensations physiques ?
  6. Facultatif, mais puissant : je termine avec une action d’ancrage pour que mon esprit associe le déclenchement de cette visualisation (je rappelle que le cerveau ne fait pas de distinction entre l’imaginé et le réel). Cela peut être un geste que vous faites, ou une odeur, un parfum que vous vaporisez ou sentez discrètement. L’ancrage vous permettra de déclencher sur demande l’état et les ressentis dans lesquels vous étiez lors de votre visualisation.

Cela paraît trop simple ou trop magique 🙂 ? Essayez-vous même plusieurs fois et vous verrez.

Le matin du jour J : commencez la journée du bon pied

Vous savez comment ça se passe, quand une journée commence mal, c’est souvent la loi des séries.

Alors, faites commencer votre journée du bon pied en préparant votre corps et votre esprit à ce qui l’attend.

Pour cela, j’ai une formule personnelle qui est au top : ma routine matinale.

Au programme :

  • Etirements spécifiques
  • Renforcement mental
  • Méditation
  • Respiration en cohérence cardiaque

Comment pratiquer tout ça ?

Facile, vous n’avez qu’à aller sur la page d’accueil du blog et demander la formation gratuite où vous apprendrez tous mes secrets de façon simple et en vidéo.

Bref, vous n’avez aucune excuse :).

Mais ne pensez pas que je vais m’arrêter là. Vous allez maintenant découvrir quoi faire juste avant la réunion pour être le plus en confiance et le plus zen possible.

Que faire juste avant votre présentation tant redoutée ?

Si vous vous préparez à l’avance comme vous venez de l’apprendre juste avant, vous verrez que les résultats seront déjà top !

Mais malgré tout, vous pouvez avoir votre cœur qui se met à tambouriner dans votre poitrine dans les minutes qui précèdent le début de l’évènement tant redouté !

Alors, pour éviter que :

  • Votre cœur ne parte en chevauchée endiablée
  • Que vos mains moites ne tremblent de façon incontrôlée
  • Que vous n’ayez pas la sensation d’être rouge comme une tomate
  • et que votre voix ne soit un tremolo aigu bizarroïde

Voici mes techniques personnelles qui vous permettront de garder le contrôle et d’être stable et confiant.e.

1. Respiration en cohérence cardiaque

Entre 1 heure à 15 min. avant ma réunion, je refais plusieurs respirations de 5 à 10min. de cohérence cardiaque.

Cela aide à calmer la chevauchée endiablée du rythme cardiaque qui tambourine dans la poitrine.

N’hésitez pas à le faire plusieurs fois et à le faire plus longtemps.

L’effet apaisant est garanti.

2. Jouez les Wonder Woman (ou les Super Man)

N’aimeriez-vous pas être aussi confiant.e qu’un.e super-héros.ïne ?

Les bras posés solidement sur les hanches, le regard fier et fort, la posture aussi solide qu’un roc.

Et si je disais que vous pouvez, ne voudriez-vous pas essayer ?

Pour acquérir la confiance d’un.e super-héros.ïne, il vous faut tout simplement utiliser cette faculté du cerveau à prendre pour vrais les signaux qu’on lui envoie.

Lorsque vous êtes triste, renfermé, apeuré… avez-vous déjà remarqué la position que vous adoptez physiquement ?

Votre corps est réellement recroquevillé sur lui-même, la tête et le regard vers le bas, la poitrine rentrée, la mine triste.

Bon…

Sachez maintenant que ce fonctionnement est valable dans les deux sens.

C’est-à-dire : une personne qui est joyeuse a une posture ouverte :

  • Les bras écartés
  • La poitrine en avant
  • Le regard vers le haut
  • Le sourire sur le visage
  • Les yeux grand ouverts

Et si cette personne joyeuse se met à adopter une posture renfermée, le regard vers le bas, les bras croisés… et bien son sourire disparaîtra rapidement et une certaine tristesse l’envahira peut-être.

Ceci est valable peu importe la culture, la civilisation, le pays. C’est universel.

Puissant, non ?

Alors, pour être aussi confiant que Super Man ou forte que Wonder Woman, voici comment faire :

  • Mettez-vous debout bien droit.e
  • Posez vos bras sur vos hanches
  • Mettez les épaules légèrement en arrière
  • Bombez la poitrine
  • Levez légèrement la tête
  • Regardez au loin, et vers le haut (un peu, ne vous faites pas un torticolis ;))
  • Ecartez les jambes
  • Tenez cette position pendant 2 minutes (pas une seconde de moins).

Je l’appelle la position Wonder Woman (ça marche aussi avec Super Man 😉 ).

Notez votre état avant et après.

Ne vous sentez-vous pas maintenant plein.e d’assurance !!

Cette super technique, vous pouvez la faire plusieurs fois dans la journée pour botter les fesses de votre peur et augmenter votre confiance en vous.

3. Respirez à fond

Maintenant que vous êtes mentalement prêt.e, que la confiance respire en vous, rien de tel qu’un petit peu de relaxation, pour être bien détendu.e.

La respiration profonde est un outil puissant qui vous permettra d’atteindre cette zénitude rapidement.

Je vous dis tout de suite comment faire :

  1. Inspirez profondément
  2. Faites une légère rétention (1, 2 secondes max)
  3. Expirez par la bouche le plus lentement et le plus longtemps possible
  4. Profitez-en pour relâcher vos muscles en même temps
  5. Recommencez 2 fois

Alors, comment vous sentez-vous après ça ? Zen, n’est-ce pas !

C’est vraiment une technique très simple, mais très puissante.

Ma grande tante qui a le vertige l’utilise pour se détendre lorsque on se balade sur les routes de montagne et qu’il y a un ravin de plusieurs centaines de mètres en dessous de nous…

4. Laissez vos sensations s’exprimer

Pour aller encore plus profondément dans le lâcher-prise, je vous propose ceci : ressentez vos sensations.

Peut-être le pratiquez-vous déjà lors des scans corporels lorsque vous faites votre méditation de pleine conscience.

Si ce n’est pas le cas, pas de panique, je vous en livre les secrets d’une façon que ce soit simple et pratique à faire au travail.

Le ressenti de vos sensations favorisera :

  • le relâchement de vos tensions corporelles
  • l’apaisement de vos émotions
  • le lâcher prise
  • le retour dans le moment présent tel qu’il est, sans jugement

Prêt.e à démarrer ? C’est parti :

  1. Asseyez-vous sur votre chaise de bureau
  2. Tenez-vous bien droit.e
  3. Vous pouvez garder les yeux ouverts, fermés ou mi-clos (comme vous le sentez et comme c’est possible par rapport à votre travail)
  4. Maintenant concentrez-vous sur le contact de vos os fessiers sur votre chaise
    • Comment est cette sensation ?
    • Est-ce que cette sensation est identique sur toute la surface de contact ?
    • Comment cette sensation évolue-t-elle avec le va et vient de votre respiration ?
  5. Faites de même avec la sensation de contact de vos pieds sur le sol
    • Comment est cette sensation ?
    • La sensation est-elle également répartie dans chaque pied ? Entre les 2 pieds ?
    • Comment cette sensation évolue-t-elle avec le va et vient de votre respiration ?
  6. Enfin, répétez l’exercice avec le contact de vos bras et vos mains
  7. Passez maintenant en revue chaque membre de votre corps
    • Utilisez les mêmes types de questions pour formaliser dans votre tête le ressenti
    • Utilisez des mots factuels pour décrire les sensations (pas de mots qui poussent à l’imaginaire)
    • Attardez-vous sur les tensions musculaires :
      • observez-les avec curiosité
      • intéressez-vous à la façon dont elles évoluent dans le temps
      • laissez-les s’exprimer totalement sans résister et sans chercher à les diminuer
  8. Ressentez maintenant l’intégralité des sensations physiques de votre corps
    • Sans chercher à les modifier
    • Laissez-les s’exprimer, elles en ont besoin 😉 (vraiment)
  9. Remarquez les différents sons (aigus, graves, médiums)
  10. Prenez conscience du volume de votre corps dans la pièce et de ce qui vous entoure
  11. Voilà, c’est terminé

Alors, quels changements observez-vous entre le début et la fin de cette séance de body scan rapide ?

Ne vous sentez-vous pas déjà plus zen 🙂 ?

Vous avez peur ? Faites-le quand même

Ca y est, c’est l’heure ! L’heure de votre présentation tant crainte.

L’heure d’y aller, de sauter dans le grand bain.

Je sais que vous avez peur.

Mais vous savez quoi ? C’est ok.

Ayez peur et faites-le quand même.

Prenez-le comme un défi ou un exercice à faire, dont le nom serait « Avoir peur et y aller quand même. « 

En adoptant cette attitude, vous vous détacherez de l’enjeu.

En prenant cela comme un exercice ou un jeu (choisissez ce qui vous convient le mieux), vous créerez de la distance avec l’importance que vous accordiez à l’évènement.

Testez-le.

De mon côté, c’est déjà validé. Non seulement personnellement, mais également avec des membres de la communauté Zen et Fort :-).

Conclusion

Sentez-vous cette transformation en vous ?

Au début de l’article, vous étiez apeuré.e, dominé.e par la peur de cet évènement si important à vos yeux.

Mais à mesure que vous avez lu et visualisé les techniques, vous avez mis de la distance avec tout cela.

Vous vous sentez déjà plus zen, plus confiant.e, plus fort.e dans votre tête.

Et maintenant ce n’est plus un problème, car vous avez appris à :

  • Gérer la situation
  • Vous détendre
  • Lâcher-prise

En appliquant les techniques enseignées dans cet article

  • la veille
  • le matin du jour J
  • et juste avant votre présentation fatidique

Vous mettrez toutes les chances de votre côté pour réussir votre évènement.

Et si je vous disais qu’il est possible de faire de même pour vous libérer de votre niveau intense de stress, de vos crises d’angoisse, de votre anxiété ?

Si je vous disais qu’il existe 4 piliers qui vous rendront plus zen et plus fort.e au quotidien…

Ne croyez-vous pas que votre vie serait plus agréable et heureuse ? Que vous agiriez avec plus de confiance et d’assurance tout en étant en paix avec vous-même et le monde qui vous entoure ?

Téléchargez et appliquez ma formation gratuite pour commencer à vous transformer dès maintenant sur les 2 premiers piliers : être zen, être fort.e.

Comment ? Inscrivez-vous simplement sur la page d’accueil.

Partagez vos pensées

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}