Longtemps Anne-Claire a eu des envies, des rêves

Puis les années ont passé, le travail et le rythme boulot-famille-dodo ont pris le dessus. 

10 ans plus tard, ses objectifs personnels sont restés un rêve. 

Manque de motivation

Fatigue…

Pas le moment….

Et avec le temps qui passe, d’autres souhaits se sont rajoutés. 

Comme l’envie de changer de travail.

Le besoin d’en finir avec le stress.

La nécessité de se transformer pour une vie plus zen et en meilleure santé. 

Mais jamais le temps, jamais le bon moment

Et puis… par quoi commencer ? 

Alors, bon… cette fois, c’est décidé ! Anne-Claire s’y met

Alors, Anne-Claire s’installe confortablement devant son ordinateur.

Elle a pris soin de se bloquer une demi-journée de RTT pour être tranquille. 

Elle va commencer par chercher ce qui peut l’aider à mieux gérer son stress.

Elle ouvre son navigateur…

Et là.. “bding” (c’est son téléphone)

… et encore “bding bding” ! 

Bon, ça doit discuter sévère dans son Whattsapp… 

Encore une fois.. “bding”

“Mais de quoi s’agit-il ?” se demande-t-elle.

La curiosité la pique…

Et là… Anne-Claire regarde son téléphone. 

C’est Gérard qui vient d’envoyer une nouvelle photo sur le groupe de famille.

Trop marrant ce qu’il a envoyé Gérard.

Anne-Claire envoie aussitôt l’emoji adéquat pour répondre..

Et ça lui fait penser à un autre truc trop marrant… ah ouais, ce serait top si elle trouvait ça…

Et voilà…

Anne-Claire est repartie dans les méandres de ses occupations quotidiennes. 

Et quid de sa recherche pour voir ce qu’elle pourrait faire pour réduire son stress ? 

Elle se dit qu’elle fera ça plus tard… comme chaque jour de sa vie.

Votre problème

Vous aussi vous avez peut-être un projet ou un objectif personnel (voire plusieurs même)

Quelque chose qui vous tient à cœur. 

Que vous savez bon pour vous

Et qui changerait votre vie en mieux

Un projet comme : 

  • Celui d’éradiquer votre stress ?
  • Peut-être celui d’enfin manger sainement pour être en meilleure santé ?
  • Ou celui de vous mettre au sport pour être en meilleure forme

Mais voilà… 

Comme Anne-Claire, cela fait des jours… des semaines, des mois… voire des années que vous avez cet objectif en tête.

Et que vous n’avancez pas. Que vous n’arrivez pas à vous y mettre.

Alors, peut-être avez-vous fait quelques tentatives furtives et infructueuses…

Ou quelques sprints sur quelques heures… quelques jours où vous vous y êtes mis à fond !

Mais cela n’a pas duré.

Et ça fait déjà des mois, voire des années que vous remettez à plus tard

Que vous avez mieux à faire. 

Oh, je ne dis pas que vous n’avez pas été occupé, non !

Et je suis même sûr que vous avez très certainement été très occupé.e

à faire plein d’autres choses !

Sûrement très utiles

Mais qui ne vous ont pas fait avancer d’un pas vers votre objectif personnel.

J’adore d’ailleurs cet exemple d’Olivier Roland :

“Une personne qui passe sa journée à essayer de pousser la Tour Eiffel….

On ne peut pas dire qu’elle n’a pas été occupée, n’est-ce pas ? 

On ne peut pas dire non plus qu’elle n’a pas mis du cœur à l’ouvrage !

Ni qu’elle n’a ménagé ses efforts !

Et pourtant…

Est-ce qu’à la fin de la journée la Tour Eiffel aura bougé d’un centimètre ?

Non, bien sûr. 

Mais la personne aura passé sa journée occupée, en y mettant toute son énergie…

à faire quelque chose qui n’a servi à rien ! 

Le résultat ? C’est zéro, que dalle, nada. 

Qu’en pensez-vous ? 

Probablement que cette personne aurait pu mieux employer son temps à faire des choses plus efficaces

Pour la faire avancer vers ses objectifs de vie. 

Alors… l’exemple est volontairement caricatural.

Et on voit tout de suite qu’il ne sert à rien d’essayer de pousser la Tour Eiffel…

Dans la vraie vie, ça peut être un peu plus subtil

Et votre capacité d’auto-sabotage mental sera probablement très ingénieuse.

Pour vous inventer mille et une occupations inutiles à votre objectif perso… 

Des choses qui vous paraîtront importantes sur le moment

Qui vous occuperont de longues heures…. et vous demanderont beaucoup d’énergie. 

Mais… à la fin de la journée… aurez-vous avancé vers vos objectifs de vie ? 

Telle est la question à vous poser. 

La procrastination

Oui, la procrastination

Car c’est de cela dont il s’agit. 

Le mal du siècle ?

Procrastiner, c’est le fait de remettre sans cesse quelque chose au lendemain

Et au final, vous ne vous y mettez jamais

Cela peut-être pour plein de raisons

  • vous n’avez pas envie
  • cela ne vous apporte pas de satisfaction immédiate
  • c’est un travail qui vous demande beaucoup d’effort
  • c’est quelque chose d’inconnu
  • vous ne savez pas comment vous y prendre 
  • c’est quelque chose où vous ne vous sentez pas à l’aise
  • etc.

Attention : ne confondez pas la procrastination avec le fait d’attendre le dernier moment pour faire une tâche. 

Car dans ce cas-là, vous adoptez exprès cette attitude pour travailler dans l’urgence, parce que cela vous rend plus efficace. 

Et au final, vous faites ce qui était prévu. 

Alors que dans la procrastination, vous ne faites jamais (ou quasiment jamais) ce que vous devriez faire.

Voici les étapes de la procrastination, telles qu’énoncées par Doctissimo

  1. “Vous devez faire quelque chose, qui ne vous attire pas plus que cela, mais dont vous retirerez un bénéfice ;
  2. Vous reportez une première fois sans raison valable (il fait beau aujourd’hui, je commencerai demain) ;
  3. Vous constatez le problème car vous n’avez pas fait ce que vous aviez à faire ;
  4. Vous continuez à reporter malgré tout ;
  5. Vous vous en voulez mais vous trouvez a posteriori des excuses ;
  6. Vous reportez encore ;
  7. Vous finissez par faire la tâche.. ou parfois vous ne terminez jamais ;
  8. Dans tous les cas, vous vous sentez coupable et vous vous jurez de ne plus procrastiner ;
  9. Vous recommencez.”

Les impacts de la procrastination

Vous devez tout de même vous demander… 

C’est grave docteur ?

Pourquoi faire un foin de tout ça ? 

Alors, voyons ensemble quels sont les impacts de la procrastination

Et ce que cela peut provoquer de toujours remettre au lendemain…

Il faut vous dire que la procrastination peut être active dans n’importe quel pan de votre vie. 

Et même potentiellement dans tous.

Au travail

Par exemple, vous devez écrire cette procédure qui aiderait grandement votre service en cas d’absence d’un collaborateur… mais ça fait 3 ans que c’est dans votre todo list !

Dans vos finances personnelles

Vous savez que vous devez prendre rdv avec votre banquier pour renégocier tous vos contrats, demander la gratuité de la carte bleue et tenter de revoir à la baisse votre crédit immobilier… 

Mais voilà, vous vous dites toujours “la semaine prochaine, je le fais”…

Avec vos proches

Vous adorez votre Tata Lise, et elle vous adore. 

Mais depuis combien de temps ne l’avez vous pas appelée ?

Pourtant vous y pensez tous les week-ends. 

Mais voilà, rien à faire, vous trouvez toujours autre chose à faire. 

Ou alors quand vous y pensez, vous vous dites que depuis le temps que vous ne l’appelez pas, ça va prendre 2 heures au téléphone… 

Et là vous ne les avez pas, car il faut aller faire les courses, etc.

Sur votre bien-être

Vous n’êtes pas bien dans votre vie. 

Le stress est omniprésent avec tous ses impacts sur votre santé. 

Et pourtant, vous n’arrivez pas ne serait-ce qu’à vous renseigner et à prendre les rdv nécessaires afin de vous aider à mieux gérer votre stress. 

Et vous continuez à subir…

Sur vos projets de vie perso

La routine est votre quotidien et vous n’êtes pas 100% heureux.se. 

Il vous manque un but. Un projet de vie. 

Vous savez que vous devez travailler dessus, mais… 

Vous trouvez toujours autre chose de mieux à faire. 

Et cela fait déjà 5 ans que ça dure et que vous n’arrivez pas à vous y mettre.

Vous voyez rapidement que tout cela peut avoir des impacts

Qui peuvent aller de quelque chose de très bénin… à quelque chose de plus grave qui impacte votre santé ou votre bonheur.

Comme l’indique Doctissimo sur son site : ”La procrastination met des freins à la vie personnelle. Si on a un projet de vie, le fait de le remettre continuellement à plus tard, risque de ne jamais le voir aboutir. C’est ainsi que la procrastination peut être un obstacle à la vie quotidienne… et à l’épanouissement tout simplement.”

Et le pire dans tout ça ? C’est son effet kiss cool !

Non seulement vous n’avancez pas dans vos tâches. Jusqu’à ce que cela devienne trop tard parfois. 

Mais en plus vous  vous sentez coupable !

Et ça, ça parachève le tout. 

C’est le pompon, la mauvaise cerise sur le gâteau.

Mais alors… que pouvez-vous y faire ? vous demandez-vous…

C’est ce que nous allons voir tout de suite. 

Solutions

Être la victime éternelle de la procrastination… ce n’est pas inéluctable. 

Vous pouvez vous en libérer

Mettre un stop à tout cela. 

Et enfin avancer dans vos projets de vie. 

Comment se sortir du pétrin de la procrastination ?

Voici quelques solutions qui ont fait leurs preuves. Et qui vous permettront de vous affranchir de l’incessante remise au lendemain. 

1. Apprenez à utiliser un agenda et devenez l’ami des blocs temps. 

Là, je vous livre l’astuce que j’ai utilisée en premier dans ma vie professionnelle en tant que manager. 

Puis que j’ai étendue à ma vie perso.

C’est une technique que j’ai apprise lors d’une formation de gestion du temps et des priorités :-). Cela ne s’invente pas. 

Il s’agit tout simplement de prendre votre agenda

Électronique, papier… c’est vous qui voyez. Personnellement, je tourne à l’agenda Google depuis des années. 

Puis d’y inscrire votre planning de la semaine. 

N’y plus, ni moins.

Alors, en fait l’astuce, c’est aussi d’y bloquer votre temps pour vos objectifs personnels

Comme par exemple : prendre rdv chez la sophrologue. 

Ou encore, rédiger 1 paragraphe sur l’article de la semaine :-). 

Et vous bloquez comme ça 15 minutes, 1 heure, 4 heures sur votre agenda. 

C’est bien visible. Par vous. Et par tout le monde si c’est un agenda partagé. 

  • De 12h à 12h30 le lundi, vous êtes occupé à tester une nouvelle technique apprise sur Zen et Fort.
  • Chaque soir de 21h à 22h, vous travaillez sur votre formation de gestion du stress. 

Etc.

Votre agenda vous alertera du début de l’activité et vous aurez moins d’excuses pour procrastiner :).

2. Ecrivez vos objectifs

Le deuxième conseil, c’est de poser à plat vos objectifs

Un bateau sans carte, ni cap, ni boussole.. ben il ne sait pas où il va, et il va longtemps errer en mer avant d’accoster. 

Donc, commencez par le commencement : 

  • Ecrivez vos objectifs personnels
  • Vous pouvez les classer par catégories si vous le souhaitez (famille, bien-être/santé, finances, expériences, etc.)
  • Puis “timez”-les dans le temps (oui, je parle franglais ;)) : à quelle échéance sont-ils ? à 1 semaine, 1 mois, 1 an, 5 ans, 10 ans, etc.

Et conservez cette liste sur vous, ou près de vous, bien en évidence

Collez un post-it sur votre ordinateur, votre frigo s’il le faut. 

Vous devez les voir pour bien y penser.

Cela sera votre base pour la suite. 

Vous aurez ainsi une idée claire de vos projets. 

Et vous saurez aussi… lorsque vous devrez choisir entre 2 choses…

que vous devrez prendre en priorité quelque chose de cette liste.

Ou qui vous fait avancer vers un des objectifs de cette liste. 

3. Sachez classer par ordre de priorité ce qui est important par rapport à vos objectifs

Cette astuce découle de la précédente. 

Car vous avez besoin de mettre sur papier vos objectifs pour pouvoir choisir vos priorités. 

Imaginez que vous écrit votre todo list de la journée. 

Mais vous savez que vous ne pourrez pas tout faire

Pour prioriser, il suffit d’aller consulter votre liste d’objectifs

Puis regardez à nouveau votre todo list. 

Et identifiez les tâches qui vous font avancer vers vos objectifs. 

Mettez ces tâches là bien en évidence : ce sont elles que vous devrez réaliser en priorité

Sauf urgences bien sûr… mais dans ce cas-là, challengez le fait que ce sont bien de vraies urgences.

4. Mettez-vous une saine pression : annoncez publiquement à tout le monde vos objectifs

Imaginez la scène suivante…

Chantal veut se mettre à la course à pied. 

Elle a vu une compétition de semi-marathon et aimerait bien réussir à faire cela dans 1 an

Elle se dit qu’elle va s’entraîner de temps en temps dans la semaine.

Mais des fois elle est fatiguée, n’a pas envie, il fait froid…

Et 12 mois plus tard… qu’est-ce qui se passe ? 

Est-ce que Chantal a fait son semi marathon ? 

Et bien pas du tout bien sûr. 

Elle arrive à peine à courir 15 min.

Et son semi-marathon reste un rêve inachevé.

Maintenant imaginez la même scène avec cette variante.

Chantal veut se mettre à la course à pied. 

Elle veut faire cette compétition de semi-marathon. 

Pour se prouver à elle-même qu’elle est capable. 

Et alors, qu’elle n’arrive même pas à courir 10 min., elle s’inscrit pour la compétition de l’année prochaine. 

Puis, elle en parle partout autour d’elle. Ses collègues, ses amis, sa famille, même sur les réseaux sociaux. 

Là, je suis sûr que vous vous dites “Ouah, elle a la pression maintenant, Chantal”. 

Exactement ! 

Chantal ne peut plus se défiler

Se débiner reviendrait à 

  • se désinscrire du semi marathon, 
  • se rétracter sur son Facebook et Insta, 
  • devoir l’annoncer à tous ses proches et s’expliquer et entendre les sermons de tout le monde…

Alors, certes il fait froid dehors et Chantal est fatiguée… mais c’est bien plus surmontable que de s’imaginer revenir en arrière et subir tout ça :). 

Alors, elle s’entraîne. 

Et réussit son semi marathon 12 mois plus tard avec fierté :-).

Vous voyez la différence ? 

Engagez-vous. 

Et dites-le partout autour de vous. 

Vous ne vous déroberez plus aussi facilement ;-).

5. Mettez-vous saine pression (bis) : pratiquez la “compétition amicale” avec une autre personne qui a un objectif similaire

Voici une autre façon de vous mettre une saine pression qui vous protège contre la procrastination

Trouvez un ami, une connaissance, une autre personne qui a le même objectif que vous. 

Ou un objectif très similaire. 

Et dites-lui que vous voudriez avancer en même temps et vous tenir au courant de vos avancées. 

Vous verrez que vous procrastinerez beaucoup moins. 

Votre fierté prendra le dessus et vous voudrez montrer à l’autre ce que vous avez accompli. 

Vous pouvez reprendre l’exemple de Chantal avec son semi marathon. 

Et l’imaginer s’entraîner avec une collègue qui a le même objectif qu’elle. 

Ou même si chacune s’entraîne de son côté et qu’elle se partagent leurs entraînements, leurs temps, leurs galères et leurs réussites. 

Avancez à deux, vous irez plus loin !

6. Pratiquez la visualisation : ressentez les résultats que produiront la réalisation de vos objectifs

L’une des causes de la procrastination peut être que vous ne réalisez pas à quel point ce sera formidable… lorsque vous aurez fait ce que vous avez à faire. 

Peut-être que le résultat final et l’état d’accomplissement dans lequel vous serez ne vous saute pas suffisamment au visage. 

Ce qu’il vous manque ? 

C’est de ressentir comment vous serez… lorsque vous aurez atteint votre objectif.

Et éprouver cela au plus profond de vos tripes. 

Pour que ce soit bien ancré dans votre mental

Et que chaque fois que vous pensez à votre objectif, les sensations positives du résultat final vous envahissent… et vous motivent.

Une technique peut vous aider à faire cela : la visualisation

Il s’agit de vous mettre dans un état méditatif

Par exemple en faisant un exercice de respiration ou un scan corporel. 

Puis de vous plonger dans votre imagination

Et de façonner dans votre esprit la scène future, le moment où vous aurez accompli ce qui vous tient tant à cœur de réaliser. 

Visualisez tous les détails. 

Intégrez 

  • vos sensations
  • vos émotions

Faites travailler vos sens (ouïe, odorat, goût…).

Votre cerveau ancrera cette photo sensorielle complète.

Et alors votre objectif aura un goût plus concret et bien meilleur.

Et surtout, il sentira bon comme un gâteau au chocolat tout juste sorti du four. 

Vous aurez envie de vous y mettre tout de suite :). 

7. Faites des sprints

Si la durée de la tâche à faire vous déprime d’avance…

alors faites des sprints !

Qu’est-ce que c’est ? 

En fait, si c’est la durée d’une tâche qui vous fait procrastiner, alors arrangez-vous…

Pour que la tâche ne dure pas plus de d’un certain temps. 

Un temps court et acceptable. 

Sur lequel vous êtes prêt à mettre toute votre énergie

Cela peut être 10, 15, 20, 30 min. peu importe. 

Il faut que cela reste court.

Puis, mettez-vous un minuteur avec cette durée et…. foncez !

Ne faites que ça pendant toute la durée de votre sprint !

Il existe une variante très connue appelée la technique Pomodoro. Elle consiste à découper vos tâches en intervalles de temps de 25 min. Il existe même des minuteurs en forme de tomates 😉 (Pomodoro signifie tomate en italien).

8. Créez un environnement propice sans distractions

Une autre grande cause de procrastination… c’est de toujours avoir sous les yeux autre chose qui nous fait plus envie sur le moment. 

Et je suis sûr que vous n’en manquez pas autour de votre environnement de travail

  • Téléphone portable
  • Notifications de votre ordinateur
  • Télévision
  • Radio
  • Cet album de musique à écouter
  • Le dernier magazine à lire
  • Un truc à manger qui vous fait envie, comme cette barre de chocolat qui traîne depuis ce matin 🙂
  • Le linge qui traîne
  • Une commode à ranger
  • Donner à manger au chat

Etc.

Bref, vous êtes infesté de tentations autour de vous. 

Alors, avant toute chose : 

  • Rangez
  • Enlevez le superflu
  • Mettez sur mute toutes les notifications

Bref… supprimez toutes les sources de distractions possibles. 

Et pensez minimalisme : rien ne doit encombrer votre environnement de travail !

Ainsi, vous serez moins tenté. 

Et votre volonté n’en sera que plus forte

9. Remotivez-vous : rappelez-vous votre pourquoi profond

Des fois, on peut commencer une tâche. 

Parce qu’on est à fond. 

On est dans la motivation du début. 

Puis, on s’essouffle

Et là commence la procrastination. 

Alors… pour vous remettre une dose de motivation

Rappelez-vous pourquoi vous avez commencé !

Quelles sont les raisons profondes qui vous ont amené à faire ce que vous faites ?

Pourquoi voulez-vous réaliser ce projet personnel

Allez chercher au plus profond de vous même votre pourquoi. 

  • Ce qu’il vous apportera
  • Les résultats que vous recherchez. 

Et probablement, que votre motivation reviendra vous faire un “coucou, je suis là”. 

pour vous redonner un petit coup de gaz. 

Juste assez pour vous y remettre :).

10. Découper les grand objectifs en petites tâches

Souvent le problème avec les projets personnels, c’est qu’ils vous paraissent gros… très gros même.

Et du coup, vous ne savez même pas par où commencer

Alors, que pouvez-vous y faire ? 

Et bien, faites comme dans ce proverbe africain. 

Quelle est la meilleure façon pour manger un éléphant ?

La meilleure façon de manger un éléphant, c’est de le faire petit bout par petit bout. Une bouchée à la fois.

Donc… décomposez autant que possible votre projet

En tâches. Puis sous-tâches. 

Jusqu’à avoir des petites actions unitaires. 

…que vous pourrez expédier facilement en un sprint :). 

11. Entraînez-vous à ne faire qu’une seule chose à la fois

Tout est dit. 

Vous n’êtes pas multi-tâche (surtout si vous êtes un homme ;-)).

Mais plus que tout : votre cerveau aime faire une chose à la fois

Il est beaucoup moins efficace dès qu’il doit essayer de paralléliser

Le problème, c’est que, dans notre vie moderne, ça fuse dans tous les sens

Et on a de plus en plus de mal à ne faire qu’une seule chose à la fois. 

Pour paraphraser Frédéric Midal… on ne se fout plus la paix. 

Même pour aller aux toilettes… je suis sûr que vous emportez parfois votre téléphone…

Alors… « Foutez-vous la paix !”. 

Pour être efficace, votre esprit doit être focus

Sur une seule chose. 

Autant que possible, dans la journée, essayez de ne faire qu’une seule chose à la fois

A force d’entraînement, vous constaterez probablement ceci : vous aurez beaucoup moins de mal à commencer et à rester concentré sur une tâche qui vous remettez à plus tard depuis longtemps.

12. Reconnaître les moments où vous procrastinez

Souvent lorsque vous procrastinez, vous ne vous en rendez pas compte

Et oui, notre subconscient est malin :). 

Alors, l’une des façons pour lutter contre la procrastination… c’est déjà de s’en rendre compte sur le moment. 

Essayez cet exercice la prochaine fois que vous devrez vous attaquer à l’un de vos projets personnels que vous repoussez de mois en mois. 

Et lorsque vous serez sur le point de switcher pour faire autre chose…

Observez.

Et demandez-vous si vous n’êtes pas en train de procrastiner ;-).

Car le reconnaître, c’est déjà une grande avancée. 

13. Faites-vous une liste des choses à faire

Aaah… la classique Todo List

Classique, mais toujours efficace :-).

Ce simple fait de noter sur une feuille de papier tout ce que vous voulez faire dans la journée. 

C’est déjà magique. 

Alors, n’hésitez pas à l’utiliser. 

Et variez, alternez de temps en temps avec d’autres techniques. 

Vous noterez que je n’ai pas dit “ce que vous devez faire”, mais “ce que vous VOULEZ faire”.

Et ça fait une énorme différence :). 

Ce qui compte, c’est ce que vous voulez, non ? 

Alors, c’est ça qu’il faut mettre en priorité ;).

14. Assurez-vous que vos objectifs sont atteignables et ne sont pas trop ambitieux

Voilà, tout est dit !

C’est sûr que si vos objectifs sont du domaine du rêve… s’ils sont trop éloignés de la réalité… 

Vous risquez d’avoir du mal à vous y mettre

Alors… lorsque vous coucherez sur papier vos objectifs, assurez-vous de les détailler au maximum. 

Avec des chiffres s’il le faut. 

Et faites en sorte qu’ils soient réellement atteignables

Alors, oui… je sais… 

C’est tout le contraire de ce qu’on essaie de nous apprendre en entreprise.

Mais vous savez que c’est la bonne façon de faire. 

Il faut mieux un objectif moins ambitieux, mais atteint

Qu’un objectif certes très ambitieux, mais que vous n’essaierez même pas d’atteindre. 

Alors, retournez voir votre liste d’objectifs et passez-les en revue sous cet angle :). 

15. Soyez au clair avec le temps que vous passez à accomplir vos tâches : mesurez-vous

C’est aussi une bonne technique pour vous aider contre la procrastination. 

Car souvent, vous n’avez pas réellement conscience du temps qu’il vous faut pour faire ce que vous avez à faire. 

Très souvent les personnes ont tendance à sous-estimer le temps nécessaire

Et ne pensent pas aux temps de latence et de pause nécessaires.

Et parfois, c’est tout l’inverse. Notamment pour nos objectifs de vie personnelle

On se fait tout un monde pour une tâche. 

Et peut-être qu’en réalité, vous ne mettriez pas 5 jours pleins, mais seulement 2 heures…

Alors, pour vous aider à en prendre conscience, mesurez-vous

Chronométrez le temps que vous mettez pour faire une tâche

Et consignez-le. 

Et vous verrez que cela vous sautera aux yeux. Vous vous rendrez compte de la réalité du temps que vous mettez vraiment.

Vous saurez ainsi mieux planifier vos activités sur votre agenda. 

Et vous pourrez même planifier celles que vous remettez sans cesse au lendemain. 

Car maintenant vous savez qu’elles ne prennent pas si longtemps que cela :).

16. Félicitez-vous, offrez-vous une récompense à chaque petit pas réussi

Le mécanisme de la récompense est très puissant. 

Vous commencez à le connaître maintenant qu’on en parle partout… notamment pour le mode de fonctionnement des jeux et des notifications. 

Donc, utilisez-le vous aussi à votre profit

Chaque fois que vous gagnez une bataille contre la procrastination… célébrez !

Allez voir un petit film bien sympa ou faites-vous un resto ou que sais-je :). 

Marquez positivement au fer rouge vos victoires, vos moindres petites avancées. 

Chaque fois que vous effectuez une petite tâche pour votre projet personnel et que vous n’avez pas été distrait par autre chose…

Soyez-en fier ! Et célébrez !!

17. Mon arme ultime : utilisez un journal de bord

Enfin, je me dois de terminer par mon arme préférée

C’est mon bazooka anti-procrastination :-). 

Le journal de bord. 

Alors, je tiens très sincèrement à remercier celui qui le m’a fait connaître. 

Et grâce à qui j’ai pu avancer à grands pas dans mes projets de vie : Olivier Roland.

Merci d’avoir conçu ce journal qui s’appelle “Agir et Réussir”. 

Il est top !

Dommage qu’il ne dure que 6 mois… 

Mais j’ai déjà fait le test de ne pas en recommander….

Et…

Je suis vite retombé dans les travers de la procrastination. C’est dingue. 

Pas tous les jours, mais plus que sans le journal. C’était flagrant.

Alors, je me permets de vous mettre le lien vers ce qui m’aide à avancer personnellement chaque jour sur mes projets, et notamment sur le blog Zen et Fort :).

Le principe est simple : 

  • vous définissez vos objectifs personnels pour l’année
  • Puis, vous les déclinez chaque mois
  • Puis chaque semaine
  • Puis chaque jour

Et chaque jour, chaque semaine, chaque mois, vous faites le bilan.

Le petit plus : chaque mois il vous est proposé un petit exercice pour vous développer personnellement. 

Je ne peux que vous recommander ce journal de bord.

Disponible à la vente ici : https://amzn.to/3ouMgQg

Donc, merci Olivier, ça c’est dit !

Conclusion

Ouahou ! C’était un (semi)marathon d’astuces !

Pour vous aider à enfin pousser la procrastination sur le banc de touche. 

Vous connaissez maintenant 17 techniques !

17 hacks qui vous permettent dès maintenant d’avancer sur vos projets personnels. 

Et d’arrêter de remettre sans cesse au lendemain

Avancer enfin sur les projets qui vous tiennent à cœur, ça n’a pas de prix. 

C’est l’essence même de la vie !

C’est ce dont vous vous rappellerez plus tard.

Et ce que vous raconterez à vos petits-enfants.

C’est cela et pas les distractions et tentations qui n’auront fait que happer votre volonté et votre énergie. 

Vous êtes maintenant équipés avec 17 armes fulgurantes anti-procrastination :-). 

Vous en connaissez peut-être d’autres que vous avez expérimenté et qui fonctionnent du tonnerre ? 

Si oui, partagez-les en commentaire 🙂 !

Et sinon, si vous êtes une victime trop régulière de la procrastination… je vous lance un défi !

  • Choisissez une ou plusieurs des 17 astuces ci-dessus
  • Et testez pendant au minimum une semaine !

Alors, êtes-vous prêt à relever le défi ? 

Si oui, partagez en commentaire quel hack vous avez choisi d’expérimenter pendant une semaine. 

Et revenez dans une semaine pour nous dire les résultats que vous aurez constatés :). 

Soyez Zen et Fort.e !

Partagez vos pensées

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}