19h, votre journée vient de se terminer. 

Et quelle journée ! 

Vous avez encore du supporter votre manager…

…endurer 200% de votre capacité maximale pendant plus de 8h, presque sans pause…

…dire oui, alors que vous n’étiez pas d’accord. 

Et une fois à la maison, pas de répit. 

Il faut enchaîner les tâches domestiques… gérer la petite famille. 

Et si quelqu’un prononce un mot de travers, vous démarrez au quart de tour. Vous sur-réagissez (et vous vous en rendez compte, mais n’y pouvez rien).

Ce n’est plus vous…

Vous ne vous contrôlez plus… 

… c’est le stress qui vous contrôle. 

Votre vie ne vous appartient plus. 

Vous vous en êtes rendu compte dernièrement, avec vos proches qui vous l’ont fait remarquer.

Et puis, cela explique aussi vos fatigues à répétition, et vos symptômes bizarres inexpliqués. 

Mais comment vous en sortir ? 

On a un peu honte de parler de cela. C’est un peu un aveu d’échec : vous n’y arrivez plus. Mais vous tenez, vous tirez sur la corde… déjà bien rongée.

Pourtant, quelques conseils simples, pourraient déjà vous soulager grandement. 

Et surtout, vous laisser entrevoir qu’une issue est possible. Qu’il y a une solution. 

Comment je le sais ? 

Eh bien, au cours des 6 dernières années, je suis passé par là. Et j’ai expérimenté un nombre incroyable de méthodes pour m’en sortir. 

Comment j’en suis venu à créer le site Zen et Fort

Il y a 6 ans, j’étais à fond. Au travail, j’accumulais 2, voire 3 casquettes en un seul poste. 

A la maison, mon deuxième enfant venait de naître. 

Trop d’un coup. 

Mais j’étais dedans. Boosté à l’adrénaline. 

(Comme un junkie du café-clope.)

Pourtant mon corps commençait déjà à m’envoyer quelques signaux d’alerte. 

Mais je ne les voyais pas comme cela. 

Puis un soir de janvier 2016, ce fut le clash… 

Vertiges, fourmillements dans le bras, le coeur qui tape fort, le noeud et la douleur à la poitrine… 

J’ai cru à une crise cardiaque. 

Mais c’était seulement le début… de la descente aux pays des symptômes bizarres et inexpliqués. 

J’ai fait le tour des médecins, spécialistes et analyses en tout genre : tout allait bien en apparence. 

J’ai commencé à avoir peur d’avoir quelque chose de grave. 

J’ai même eu une forte tension, alors que je n’en avais jamais fait de ma vie. 

Là, j’ai commencé à flipper. 

Au fil de mon cheminement, j’ai consulté d’autres types de thérapeutes. 

Presque 1 an plus tard, j’ai compris que je faisais des crises d’angoisse. 

La cause ? Le stress.

Mais quel soulagement de mettre un nom, une explication sur tout ça. 

Je me suis alors renseigné, je me suis formé pour essayer de nouvelles méthodes. 

J’ai compris qu’une solution était possible. Qu’il y avait une issue. 

Et là ça change tout.

Moi qui était déjà passionné par la bonne santé, j’ai sauté dans le train. Et je suis devenu acteur de mon bien être physique et mental. 

Vous vous sentez dirigé par votre stress ? 

Vos doutes et vos peurs vous paralysent et gèrent vos émotions ? 

Vous ne vous sentez plus en bonne santé physique et mentale ?

Je suis passé par tout ça. 

Je sais ce que c’est d’avoir des symptômes inexpliqués, de se sentir enfermé, sans issue, d’avoir cette sensation de peur d’être en mauvaise santé…

J’ai créé le site Zen et Fort pour cela. 

Pour aider les personnes dans le même cas à reprendre leur vie en main.

Et à être enfin libres et sans stress. 

En renforçant leur corps et leur esprit. Parce que l’un ne va pas sans l’autre.

Alors, voici 8 conseils précieux pour botter les fesses de votre stress ;-).

1. Vous devez comprendre que c’est possible

Vous voulez vous libérer de votre stress ?

Vous sentir bien dans votre corps et dans votre tête ?

Je voulais vous dire une seule chose : VOUS POUVEZ ! 

Vous pouvez en finir avec cette sensation d’être comme dans une prison.

Et arrêter de vous faire manipuler par votre stress. 

C’est à la portée de tous. Il suffit juste de savoir comment faire. 

Et je vous propose d’être votre guide.

2. Vous devez comprendre que ce n’est pas une histoire de relaxation

Enfin, pas que…

Les gens qui disent : 

  • “Le stress ? c’est une histoire de relaxation, c’est tout.” 

Et bien, ils se trompent !

En fait, cette réflexion me fait penser aux personnes qui disent :

  • « Calme-toi ! »

à quelqu’un qui est énervé.

Comme si ce n’était qu’une question de volonté…

Si vous êtes de ceux-là,  vous vous trompez.

Le stress,

comme les émotions, 

agissent à un niveau hors de la portée de votre conscience.

Vous ne pouvez pas calmer quelqu’un en lui disant de se calmer.

Vous ne pouvez pas arrêter votre stress juste en vous disant de vous relaxer.

Mais alors, est-ce sans issue ?

Heureusement non.

Il existe des portes d’entrée.

  • Vos processus cognitifs = votre pensée
    • tout ce que vous avez appris, vos expériences 
    • influencé par votre culture, votre éducation, votre vécu
  • Vos états internes, comme vos émotions
  • Vos comportements externes

Vous devez savoir que ces 3 éléments s’influencent entre eux.

Mais ce que je voulais vous dire ici, c’est qu’ils vont vous permettre d’AGIR sur votre stress !

3. Vous devez comprendre que c’est un signal d’alarme 

…et que si vous ne faites rien, cela va empirer.

Les symptômes provoqués par le stress agissent comme une sonnette d’alarme.

Ils signalent qu’il y a quelquechose qui ne va pas. 

Il faut donc corriger.

Sinon, le problème ne sera pas résolu et cela risque d’être pire !

Mais que faisons-nous trop souvent ? 

Nous éliminons le symptôme. 

Car il est gênant, désagréable. 

Tout ce qu’on cherche c’est de ne plus l’avoir, et c’est bien humain après tout. 

Mais en faisant cela, que faisons-nous ? 

Nous faisons taire le signal d’alarme…

Et pensez-vous qu’en faisant disparaître le signal d’alarme… nous faisons disparaître la cause ? 

Non, bien sûr. 

Le corps trouvera donc un autre moyen de vous alerter.

Il faut donc agir sur le stress (et ses causes).

Et ne pas tirer sur le messager.

4. Vous devez comprendre que vous avez une limite

Nous menons des vies de fous, sans même nous en rendre compte.

Vous vous dites

  • Que c’est normal
  • Que vous n’avez pas le choix
  • Que vous n’y pouvez rien

Et du coup, vous subissez.

Mais savez-vous combien de temps votre corps, votre esprit, pourront endurer cela ?

Non, car personne ne le sait.

Mais ce qui est sûr…

C’est qu’il y a une limite.

Vous avez une zone rouge à ne pas franchir.

Le problème ?

Une fois franchie, c’est souvent trop tard.

Palpitations, vertiges, picotements, sur-réaction aux événements,  mauvais sommeil, irritabilité… 

Si ce n’est pas pire…

Votre corps somatisera ce qui se passe dans votre esprit.

Vous êtes depuis trop longtemps sous un stress constant.

Et votre corps vous alerte de manière forte, comme il peut.

Avant qu’il soit trop tard…

Vous devez agir !

C’est la seule issue.

L’inaction est sûrement présente depuis bien trop longtemps. 

5. Vous devez comprendre que vous pouvez changer (peu importe votre âge) 

Les études sur le cerveau de ces dernières années concluent toutes la même chose. 

Votre cerveau peut évoluer à tout âge. 

Et pas seulement quand on est jeune. 

Vous pensez que ce n’est peut être pas vrai et que ce n’est qu’un truc de chercheurs ? 

Détrompez-vous !

Ces découvertes sont déjà enseignées et mises en pratique dans les formations de management des cadres.

C’est donc on ne peut plus concret. 

On nomme cette faculté la neuroplasticité du cerveau. 

Alors, oui, quand on a plus de 21 ans, il y a plus de neurones qui se détruisent que de neurones qui se créent. 

Mais vous savez quoi ? 

Ce n’est pas la quantité qui compte. 

Ces études ont justement démontré 2 choses : 

  1. Il est autant possible à 55 ans, qu’à 25 ans, de créer de nouvelles connexions synaptiques
  2. le nombre de connexions entre neurones compte plus que le nombre de neurones en lui-même
  3. cette neuroplasticité du cerveau est bénéfique pour notre santé et nos facultés mentales et il faut s’en servir (et ne pas utiliser le prétexte de l’âge pour dire qu’on ne peut plus apprendre ou changer ses habitudes)

Vous pouvez (et devez) donc changer !

6. Vous devez comprendre qu’il vous faut ancrer de nouvelles (bonnes) habitudes 

Maintenant que vous savez que vous pouvez changer…

… et que changer est bénéfique pour la santé de votre cerveau…

Il ne vous reste plus qu’à adopter de nouvelles habitudes 🙂

Les bonnes habitudes qui vous permettront de gérer votre stress

Et de retrouver votre bien être physique et mental. 

Le problème quand vous voulez changer pour aller mieux, c’est la difficulté de changer vos vieilles habitudes.

C’est normal, c’est tellement ancré dans notre cerveau, dans nos connexions synaptiques.

Nos connexions actuelles sont de véritables autoroutes. On ne se pose même pas de question, nous faisons les choses automatiquement, sans même y réfléchir.

Et c’est là qu’est la clé !

Pour un jour créer une nouvelle autoroute synaptique à coté de l’ancienne, il faut beaucoup de passage. Emprunter le nouveau chemin de nombreuses fois.

Au début, il vous faut débroussailler, comme dans une jungle, à la machette.

Puis, petit, à petit un sillon apparaît.

Puis le sillon s’agrandit pour former un chemin, puis une route pavée.

Mais pour cela, il faut y passer quasiment tous les jours.

Sinon, la nature reprend ses droits et il faudra recommencer à 0.

En tout cas, tant que ce n’est pas une belle et grande route :).

C’est pour cela que vous devez mettre en place une routine quotidienne au début.

Lorsque les anciennes habitudes qui vous empêchent d’avancer sont encore bien présentes.

Même si ça fait très scolaire, très dicté.

Mais après, vous serez plus libre pour faire à votre manière.

Voici une astuce qui vous permettra d’arriver à appliquer votre routine quotidienne plus facilement.

Pour ainsi arriver à une belle et grande route pavée plus rapidement.

Quelle est cette astuce ?

La voici : Ne vous posez pas de questions :-).

Appliquez sans réfléchir.

Ainsi, vous ne laissez pas l’occasion à votre petite voix intérieure de vous demander :

« Mais pourquoi tu fais ça, c’est compliqué, tu perds ton temps, tu ferais mieux de faire autre chose, d’aller dormir, petit déjeuner » etc. etc. ;).

Donc, dites à votre cerveau que vous faites une expérience. En bon sceptique.

Comment puis-je savoir que cela ne va pas fonctionner, si je n’en fais pas l’expérience. Comme il faut et jusqu’au bout.

Concluez donc un pacte avec votre cerveau de cet ordre.

Votre cerveau est ok pour que vous alliez mieux. Ce qu’il n’aime pas c’est l’effort.

Dites-lui que pour aller mieux, vous devez expérimenter, sans qu’il saborde l’expérience. C’est ainsi la seule façon de savoir si c’est bénéfique pour vous ou non :).

Votre petite voix intérieure vous laissera alors plus tranquille.

Donc lorsque vous vous levez… commencez tout de suite à appliquer la routine.

Sans vous poser de questions.

Dans le lit. Avant même de vous lever.

La routine commence par des choses simples et corporelles.

Qui réveillent votre corps en douceur.

Comme ça, il a peu de matière à ce que votre petite voix se pose des questions :).

Appliquez donc sans réfléchir. En tout cas pendant la routine.

Et jusqu’à ce que cette nouvelle habitude qui va renforcer votre corps et votre mental grandisse.

Cette routine possède certains effets immédiats sur la gestion des émotions et du stress. Notamment à travers la cohérence cardiaque.

D’autres techniques prennent plus de temps, notamment la méditation qui demande 1 à 2 semaines minimum en général pour commencer à en voir les bénéfices.

Ceci pour encourager votre corps et votre esprit dans la durée à continuer dans cette voie.

Car rien de plus frustrant que d’attendre des résultats qu’on attend avec impatience.

Combien de temps vous faudra-t-il pour adopter une nouvelle bonne habitude ?

On dit qu’il faut 3 semaines, ou 21 jours pour ancrer une nouvelle habitude. 

C’est faux !

En réalité, il existe peu d’études sur le sujet. 

L’une des plus sérieuses et complète qui ait été faite montre qu’il faut…

…entre 18 et 254 jours !

Selon les individus bien sûr. Et leur contexte du moment.

Pour ancrer une nouvelle habitude… qui dure .

7. Vous devez comprendre que vous devez vous renforcer 

Vous avez atteint votre zone rouge. Cette zone à ne pas franchir. 

Ou bien vous vous rapprochez chaque jour plus dangereusement de votre zone rouge… et vos limites, votre capacité à absorber diminuent.

Et si je vous disais qu’il est possible de renvoyer cette zone rouge le plus loin possible, sur orbite ? 

De repousser vos limites ?

Cela vous permettrait d’être plus résilient face aux éléments extérieurs.

Comment ? 

Grâce à des techniques et des méthodes qui agiront sur le renforcement de votre corps. 

… et de votre mental !

Les deux à la fois. 

Un peu comme un sportif soigne son corps, son alimentation, mais aussi son état d’esprit, sa motivation pour être numéro 1. 

Sans mental, le corps le suit pas. 

Quelles sont ces techniques qui peuvent faire la différence ? 

Voici quelques-unes d’entre elles. Je vous mets les principales. 

  • les techniques de respiration de type cohérence cardiaque ou encore l’hypoxie de type Wim Hoff
  • l’exposition au froid ou au chaud
  • le jeune
  • l’activité physique – ça paraît bête comme ça, mais ça va mieux en le disant 😉

Tous ces éléments vont repousser les limites de votre corps, pour repousser votre zone rouge. 

Bien sûr, il faut les pratiquer d’une certaine façon et avec des précautions pour ne pas se faire mal. Toujours s’assurer de ses possibilités, notamment avec un médecin. 

Mais bien appliquées et avec les bonnes précautions, vous serez plus fort. 

Et plus résistant, plus robuste… plus résistant face aux agressions extérieures.

Et donc face au stress. 

8. Vous devez comprendre que c’est un long chemin 

Vous aimeriez que je vous dise qu’en une journée c’est réglé. 

Que votre stress va disparaître en un claquement de doigts. 

Non. Je serai honnête avec vous. 

Vous vous engagez sur un long chemin. 

Qui nécessitera des efforts de votre part. 

Mais ces efforts seront payants. 

Et avec certaines techniques, vous pourrez voir des effets positifs quasi immédiatement.

Plus le temps passe sans que vous agissiez dans la bonne direction. 

Plus votre situation s’aggravera. 

Alors, il faut commencer tout de suite. 

Le meilleur moment, ce n’est ni hier, ni demain… c’est maintenant. 

Alors, allez-y. 

Petit pas par petit pas. 

Tant que c’est dans la même direction. 

Celle de la fin de votre stress et du début de votre bien être physique et mental. 

Pour vous sentir en bonne santé. 

Alors, que fait-on maintenant ? 

Vous venez d’apprendre 8 super conseils pour réussir à réduire votre stress :

  1. C’est POSSIBLE !
  2. Ce n’est pas qu’une histoire de RELAXATION… c’est bien plus complexe
  3. C’est un signal d’ALARME, et le taire n’y changera rien
  4. Vous avez une ZONE ROUGE à ne pas franchir, et vous pouvez la repousser
  5. Vous pouvez changer, pour adopter de bonnes HABITUDES (quelque soit votre âge)
  6. Vous devez ancrer ces nouvelles habitudes
  7. Vous devez vous RENFORCER grâce à de bonnes techniques
  8. Ce sera un long chemin, mais il est urgent d’y engager MAINTENANT ! 

Voilà, je voulais vraiment vous dire tout cela. 

Pour que vous preniez en main votre stress et votre vie. 

C’est POSSIBLE. 

Et vous devez AGIR 

Dès MAINTENANT. 

Alors…

On est d’accord que vous en avez assez du stress et de ses conséquences ?

On est d’accord que vous voulez vous sentir en meilleure santé ? 

On est d’accord que si vous ne faites rien ce sera bien pire ?

Si vous avez répondu oui à tout, vous êtes prêt à commencer votre chemin. 

Et c’est maintenant. 

Je vous lance un défi !

Mettez en place une des techniques suivantes dès aujourd’hui et sur toute la semaine : 

  • effectuez une respiration de type cohérence cardiaque 3 fois par jour 
  • méditez pendant 5 min. chaque jour
  • terminez votre douche habituelle par un jet d’eau froide sur les membres

Un challenge de 7 jours !

Choisissez simplement une de ces techniques. 

Et faites la chaque jour pendant 7 jours !

Vous ne savez pas comment faire ? 

Demandez-moi sur Zen et Fort ma routine vidéo qui présente en détail ces 3 techniques.

Et surtout, dites-moi en commentaire si vous êtes partant pour AGIR et acceptez le défi :). 

Ce qui serait super intéressant aussi, c’est de partager chaque journée en commentaire 

Et le résultat au bout de 7 jours :-). 

Ce serait une vraie mine d’infos, de partage d’expérience et d’entraide pour tout le monde. 

Et en plus, ça vous motivera à aller au bout :).

On sera tous là pour vous accompagner et vous mettre des coups de pied au cul s’il le faut en cas de coup de mou :-).

Partagez vos pensées

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}